Bernard Loiseau, transmission d’une passion Inauguration à Clichy de la salle à manger « Bernard-Loiseau »

, par Serge Raynaud

Lycée des métiers René-Auffray
Clichy-La-Garenne
Académie de Versailles

Répondant à l’invitation de Jean-Pierre Vast, proviseur, de nombreuses personnalités ont entouré Dominique Loiseau venue inaugurer un lieu de mémoire dédié à Bernard Loiseau.

Dominique Loiseau a rappelé l’attachement de son mari à la transmission de la connaissance, surtout vers les plus jeunes.
Désormais, un lycée professionnel et technologique sera le lien pérenne de cette volonté toujours maintenue. Les chefs et les maîtres de salle des établissements du groupe Bernard-Loiseau présents ce mardi 16 février 2010 ont contribué à perpétuer cette volonté.
Avec les apprentis, les élèves et les étudiants entourés de leurs professeurs ils ont su faire partager, au-delà de la transmission de savoirs et de savoir-faire, la passion et le respect du Chef charismatique autour d’un repas composé de plats qu’il a créés.

Ces deux qualités -passion et respect- que Bernard Loiseau avait sublimées sont aujourd’hui comme hier les éléments indispensables du rayonnement culturel de la cuisine française au travers de tous les métiers qui la servent.

Durant cette manifestation, chacun a pu mesurer la qualité des jeunes présents : qualité de l’accueil, qualité du service, qualité de la cuisine accompagnés d’un savoir-être digne des meilleurs professionnels.
Certainement parce que ces jeunes sont entourés et suivis par une équipe, sous la direction de Monsieur le proviseur, équipe plurielle qu’il convient de saluer : Jean-René Vogler, Chef de travaux dans le rôle de « capitaine » fédérateur, les professeurs de restaurant, de bar, de cuisine et de pâtisserie, toujours en liens étroits et amicaux avec les meilleurs professionnels pour aider les jeunes à construire leur devenir.

Dominique Loiseau et Jean-Pierre Vast inaugurent la salle à manger Bernard-Loiseau le mardi 16 février 2010

Dominique Loiseau et Jean-Pierre Vast inaugurent

la salle à manger Bernard-Loiseau

le mardi 16 février 2010

Ce temps fort du lycée accompagnera maintenant les générations d’élèves, d’apprentis et d’étudiants au service d’une passion professionnelle partagée : celle du chef emblématique Bernard Loiseau.

Serge Raynaud :
« Dominique Loiseau, vous venez en ce mardi 16 février 2010, entourée d’amis restaurateurs, professionnels de la gastronomie, producteurs, personnels de l’éducation nationale honorer de votre présence l’inauguration de la salle à manger Bernard-Loiseau du lycée René-Auffray de Clichy. L’aura qui entoure Bernard est toujours au firmament de la gastronomie française. Comment expliquez-vous cet engouement ? »

Dominique Loiseau :
« Bernard était un chef tellement populaire, toujours en tête dans les sondages. La passion et la force de conviction qui l’animaient étaient irrésistibles auprès de tous, de ses employés, de ses clients et des médias s’adressant au grand public. Dans l’expression de cette passion, se dégageaient son perfectionnisme, sa volonté de faire et d’agir, son souci constant du détail, son expertise… »

SR :
« Bernard partage avec vous cette quête incessante de la transmission de la connaissance. Comme l’a joliment évoqué Christian Petitcolas, Inspecteur Général de l’Éducation Nationale du groupe économie et gestion en charge de la filière Hôtellerie-restauration, grâce à lui, avec vous et par ce lieu symbolique porteur de message, ce sont maintenant des apprentis, des élèves et des étudiants qui vont apprendre en compagnie de Bernard. Je sais qu’il aurait aimé l’idée de toujours accompagner ces jeunes. Quels messages pouvez-vous leur donner ? »

Dominique Loiseau :
« Dans notre équipe, Bernard prenait toujours sous son aile les très jeunes, il avait une manière particulière de leur taper sur l’épaule de façon très bienveillante.
Même dans les médias, il n’arrêtait pas d’inciter les jeunes à se lancer dans ce métier. Et de nombreux jeunes m’ont confirmé que c’est grâce à lui qu’ils avaient fait ce métier. Pour Bernard, les liens entre professionnels, formateurs et enseignants étaient indispensables. »

SR :
Le « Relais Bernard-Loiseau », « Loiseau des Vignes », « Tante Louise », « Tante Marguerite »…
Et maintenant la salle Bernard-Loiseau du lycée René-Auffray.
Les lieux de mémoire se multiplient, l’excellence se perpétue. L’école… Bernard était fier de montrer que le savoir professionnel peut aussi être le meilleur ambassadeur de l’excellence française à l’étranger. De Saulieu, on voit le monde entier. Les jeunes en ont-ils la conscience ?

Dominique Loiseau :
Les métiers de l’hôtellerie-restauration ont toujours permis de voyager, de découvrir, de mêler des cultures. Connaissez-vous d’autres diplômes que ceux délivrés par les écoles hôtelières et qui permettent à des jeunes de démarrer tout de suite à l’étranger, et d’y faire de très belles carrières ? Nos jeunes sont très recherchés à l’étranger et je suis toujours surprise à quel point on retrouve notamment des jeunes Français dans les cuisines du monde entier.
Bernard, lui, n’était pas un grand voyageur. Il était très enraciné dans sa Bourgogne, dans son Morvan, tout simplement parce qu’il considérait qu’il se devait être là pour s’occuper de tous ses clients. Mais ses recettes, elles, ont fait le tour du monde et de nombreux cuisiniers étrangers sont venus se former à Saulieu.