Concours général des métiers 2015 - Cuisine Les épreuves finales ont eu lieu

, par Serge Raynaud

Présentation

Les épreuves finales du Concours général des métiers de la spécialité Cuisine ont eu lieu au lycée René-Auffray de Clichy, académie de Versailles.
Michel Lugnier, Inspecteur général, Président du Concours, et Jérôme Muzard, Inspecteur de l’Éducation nationale de l’académie de Bordeaux, Vice-président, ont accueilli les candidats et les membres du jury, en présence de Patrice Lis, Proviseur et de Jean-René Vogler, Chef de travaux.
Léa Linster [1], marraine du concours en cuisine était là, tout sourire, auprès des candidats et bien décidée à les encourager !

Des candidats... et des candidates !

Le concours apporte la preuve, s’il en était encore besoin, que le métier de cuisinier se féminise.
Les finalistes, dames et messieurs réunis, sont déjà dans leur épreuve, dès sept heures du matin ce mardi 19 mai 2015 pour la 20e édition de ce prestigieux événement.
Leur profil professionnel est commun et couvre un spectre large de qualités personnelles. La dimension professionnelle est certes mise en avant au travers de la connaissance des produits et de leurs possibles traitements. Mais cela ne suffit pas !
Les candidats sont aussi particulièrement au fait des organisations en cuisine, de la maîtrise de leur environnement, de ses exigences et impératifs, des chronologies de mise en oeuvre, des relations avec la salle, ...
Leur savoir être doit être excellent et en adéquation avec les attentes des membres du jury, groupe impressionnant constitué à parité d’enseignants experts et de professionnels remarquables distingués des plus hautes reconnaissances : pas moins de quatre « MOF » cuisine, entourés de Léa Linster, à ce jour seule femme détentrice du « Bocuse d’Or » !

Surtout, il ne faut pas oublier que ces élèves méritants ont moins de 18 ans pour les plus jeunes. Quelle belle aventure pour eux, mais que d’émotions et de pressions à surmonter !

En cuisine !

4h45 d’activité intensive sont imposées aux candidats :

  • prise de connaissance du sujet et organisation du travail : 30 min,
  • déplacement et reconnaissance du poste : 15 min,
  • production : 4 heures,
  • nettoyage du poste et du fourneau : 30 min,
  • entretien avec le jury : 15 min,

Le passage des candidats se déroule toutes les dix minutes. Ils doivent réaliser deux plats :

Plat « A » : La sole

Les candidats ont des impératifs :

  • l’ensemble du plat est réalisé pour 6 personnes,
  • lever les filets,
  • réaliser un fumet de poisson,
  • réaliser une cuisson à court mouillement,
  • réaliser une sauce par réduction,
  • utiliser les asperges blanches,
  • réaliser une garniture libre composée de trois légumes primeurs,
  • la présentation et le décor sont libres.

Plat « B » : Votre conception de la forêt noire...

Le thème de ce dessert, réalisé pour six personnes, a été communiqué un mois avant aux candidats.

Photographies

Voici quelques clichés pour illustrer ce concours. Ces images sont publiées sous licence Creative Commons et sont réutilisables en mentionnant la source.
Auteur : Serge Raynaud.

Notes

[1Léa Linster est un chef de cuisine de nationalité luxembourgeoise ; elle est la première femme au monde à avoir remporté le « Bocuse d’Or », en 1989. Elle a créé deux restaurants gastronomiques dont l’un a obtenu une étoile, est l’auteur de nombreux ouvrages de cuisine, et est détentrice de nombreux prix et trophées qui ont contribué à établir sa reconnaissance aujourd’hui mondiale. Lire l’article « Léa Linster », sur Wikipédia, l’encyclopédie libre.