Programme d’investissements d’avenir

Orientations pour une expérimentation au lycée professionnel : répondre au besoin de nouvelles compétences pour l’emploi dans la société numérique

Si avec le développement du numérique dans l’ensemble des secteurs d’activité, des emplois nouveaux vont être effectivement créés, d’autres seront détruits par l’automatisation et la digitalisation des processus de production, de gestion et d’administration. Alors que les métiers futurs n’ont pas encore livré leurs contenus, l’introduction du numérique dans la plupart des activités professionnelles met dès à présent en évidence des modifications comportementales profondes dans le monde du travail. Ainsi, le changement dans les relations hiérarchiques traditionnelles au sein des organisations vers des relations plus transversales, remet en question les modes de communication et de collaboration. De même, la fragmentation des tâches par l’automatisation, fait place désormais à la prise d’initiative et à la supervision des processus d’exécution en mobilisant des capacités de représentation et de traitement de l’information. Se trouve ainsi valorisée une approche cognitive de l’acte professionnel. Enfin, en favorisant les échanges réticulaires (au sein d’espaces qui fonctionnent en réseau), le numérique invite à la polyvalence et à des compétences à interagir augmentées.

Le renouvellement de la formation professionnelle s’impose donc comme un enjeu majeur pour faire face aux défis du travail dans un univers numérique. C’est l’objet de l’expérimentation ProFan, dont la mise en œuvre et le financement s’inscrivent dans le cadre général de l’action « Innovation numérique pour l’excellence éducative » du Programme d’investissements d’avenir.

Lien : Lire la note de service n° 2016-150 du 7-11-2016