Fraîche attitude et bonne humeur par G. Cagna

, par Serge Raynaud

« Se nourrir avec légèreté, ce n’est pas faire régime. Ce n’est pas le carême des Bénédictins du Moyen-Âge, avec robe de bure, cilice et pieds dans la poussière.
La fraîche attitude, c’est l’intelligence du bien manger et du bien boire pour bien vivre. Car le mal manger nous culpabilise souvent... après
coup, bien sûr.
La fraîche attitude, c’est croquer des vitamines à pleines dents. C’est aussi ne pas oublier, surtout en pleine chaleur, les sucres lents. Les hydrates de carbone, indispensables pour tenir le coup dans la journée, surtout pour les enfants et les adolescents, et bien sûr les sportifs.
Ce peut être une salade de lentilles vertes du Puy et persil plat, quelques pommes de terre Charlotte en robe des champs, avec un trait d’huile d’olive, et bien sûr les indispensables pâtes... en occultant la crème et les lardons, qui sont des culpabilisants potentiels...
Donc la fraîche attitude, c’est le souci de bouger et de vivre en équilibre avec la nature.
Donc, c’est la bonne humeur... »

Gérard Cagna

Le marché : 1 melon, 2 pamplemousses roses, 1/2 ananas (du Costa Rica), 1/4 de pastèque, quelques feuilles de menthe.

Mise en œuvre : Peler à vif le melon. Le vider, tailler dans l’épaisseur des tranches de 3 à 5 mm. Débarrasser. Peler à vif les pamplemousses. Dégager les quartiers sans la peau. Éplucher le demi-ananas, le couper en deux. Tailler des lamelles dans la largeur. Avec une cuillère à pomme parisienne, faire des boules dans la pastèque.

Dressage : Dans l’assiette, disposer d’abord le melon en rosace, puis le pamplemousse, l’ananas en corolles et les boules de pastèque. Au moment de servir, ciseler la menthe.

Conseil de chef : Avec ce cocktail de fruits, nous vous conseillons un coulis de framboises ou un coulis de fruits rouges. Si vous voulez le servir en entrée, jouez avec le sel et le poivre (pour un sucré salé tonique et vivifiant) sur le melon et l’ananas, avec de la ciboulette, du basilic, de la menthe.


Recette tirée de “Recettes et gourmandises”,

de Thomas et Gérard Cagna,

132 pages, 47 recettes,

Éditions du Valhermeil, 24 euros.