Trophée Frédéric-Delair

Sous la houlette de ce maître d’hôtel devenu propriétaire au milieu du XIXe siècle, le service en salle prend un tour nouveau. Frédéric codifie la recette du « canard au sang » ou « caneton Tour d’Argent » tel que nous le connaissons aujourd’hui, et s’illustre en découpant le canard à bout de fourchette, sans qu’il ne touche le plat ! Sûr de la pérennité de son œuvre, il décide en 1890 de numéroter chaque canard.
Source : La Tour d’Argent

Articles dans cette partie (2)