La Cité du Design : Céline Savoye, chef de projet créatif/direction artistique, designer

, par Serge Raynaud

Interview accordée par Céline Savoye, designer
La Cité du Design

Serge Raynaud : Céline Savoye, bonjour ! Vous êtes « designer ». Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est votre profession ?

Céline Savoye : Le design est un art appliqué. C’est une réflexion sur l’objet en termes de fonctionnalité et d’esthétique en vue d’une production en série. La discipline est apparue peu après le boum de l’ère industrielle quand il a fallu « penser » des objets, répondant aux besoins grandissants du quotidien. Il y a autant de définitions du design que de designers. On peut ajouter que le design se réinvente sans cesse, à chaque époque en fonction de ses besoins. La création est à l’image de la créativité des designers : elle est infinie !
Aujourd’hui le design aborde des problématiques liées au bien être, aux services, à l’environnement, et il va au-delà de la simple production d’objets.

SR : Votre parcours vous conduit du design urbain vers l’environnement de l’hôtellerie et de la restauration. Comment en vient-on à côtoyer ces métiers ?

Céline Savoye : Le design touche tous les domaines et toutes les activités, dès lors qu’il y a lieux de vie, usages, consommation….
En effet, je suis actuellement chef de projet créatif/direction artistique à la Cité du Design, une belle et jeune institution à Saint-Etienne qui regroupe la Biennale Internationale de Design, l’école des Beaux-Arts, un centre de ressource, un pôle recherche et innovation et bien d’autres pôles encore...


www.citedudesign.com

Cette institution est tournée vers l’innovation et la prospective et, bien entendu, l’hôtellerie et la restauration sont des domaines en perpétuel renouvellement, ce qui n’a pas échappé à la Cité du Design.
La Cité m’a confié la création d’un concept d’un hôtel et d’un restaurant : le restaurant ouvrira en 2009, au cœur d’une architecture contemporaine. Quant à l’hôtel, nous en sommes à la définition d’un concept original, avec une ouverture en 2010 environ.
Forcément, le design s’intéresse à ces filières, avec ses lieux d’accueil et zones de production. Mais nous nous posons la question de ce qu’est un restaurant, un hôtel, dans ce territoire précis etc… . Autrement dit, nous ne créons pas un restaurant de la même manière à Rio de Janeiro, New York ou Saint-Étienne. À chaque territoire une proposition, un visage différent. Ces lieux, l’hôtel, le restaurant, touchent à ce qui doit motiver le client : la créativité culinaire et toutes les expressions qu’elle génère associées aux ambiances : confort, bien-être, convivialité, intimité…
Le design est dans l’assiette, dans l’aliment, dans les associations, les couleurs, les formes, les assemblages, les audaces…

SR : Est-ce que votre approche c’est : ce qu’il y a dans l’assiette, ce qu’il y a autour, l’assiette elle-même, ou le tout ?

Céline Savoye : Le client perçoit un tout. Devant lui, il a une offrande : un lieu confortable, des bonnes et belles choses autour de lui, des gens à son service. Tout cela est très sensoriel. C’est l’idée d’un tout constitué d’une multitude de détails, c’est un ensemble de choses. Nous travaillons sur l’aspect global du projet, bien entendu. Et cette globalité doit faire appel à toutes les compétences possibles : architecte, designers, chefs, producteurs, scientifiques…

SR : Pensez vous que l’analyse globale (en ingénierie on parle volontiers d’analyse « systémique ») soit le meilleur moyen pour construire un projet abouti ?

Céline Savoye : tout fonctionne en interdépendance. Tous les éléments de l’entreprise sont imbriqués, liés par des relations de cause à effet.
Il faut donc penser l’entreprise dans sa globalité, comme un tout, et surtout pas comme une juxtaposition d’éléments les uns à la suite des autres. Par exemple, le choix de la forme, de la couleur, de la taille de l’assiette fait partie de la conception même du plat, au même titre que les ingrédients, le choix des produits et des techniques mis en œuvre.
La cuisine actuelle nous le prouve chaque jour : il n’y a qu’à regarder la variété des contenants utilisés par les chefs. On ne peut les dissocier du contenu. On peut presque parler de concept global de recette avec la notion de contenant/contenu.
Les chefs travaillent de plus en plus avec des designers, des architectes, des décorateurs.
Ils revendiquent cette collaboration comme Thierry Marx, Pierre Gagnaire, Alain Ducasse, Michel Bras, …

SR : On se dit tout ? Le design, ça a un coût. Quels moyens pensez-vous qu’il faille mettre en œuvre pour convaincre le client qu’aujourd’hui, il paie avec son addition des compétences et des investissements qui contribuent à financer des sensations, du bien-être, du plaisir, alors même que ces notions hédonistes sont non quantifiables , personnelles, voire intimes ?

Céline Savoye : Bien sûr, tout a un coût ! Mais il faut surtout préserver la part de rêve du client. Il n’a pas à connaître la part de « sueur et huile de coude » (pardon pour l’expression, mais ça veut bien dire ce que ça veut dire). C’est comme si, devant les pyramides, je me mettais à penser aux milliers de bâtisseurs qui ont rendu possible ce travail époustouflant. Bien sûr, on peut y penser, mais la sensation d’être devant cette « œuvre » nous émeut avant tout. Ce qui m’intéresse c’est de prendre l’émotion de front.
C’est identique pour un restaurant : l’atmosphère, le cadre, sont des aspects essentiels. Nous pouvons dire beaucoup de choses, nous pouvons faire passer beaucoup de choses via l’ambiance, l’atmosphère…

SR : Alors, on propose ensemble un projet aux visiteurs du CRNHR ?

Céline Savoye : Avec plaisir ! Voici "Gooood Food", une exposition sur le design et la cuisine créée en collaboration avec Hervé This. Cette exposition a déjà été présentée à Saint-Étienne dans le cadre de la quatrième édition de la biennale du design et à la Maison Descartes d’Amsterdam.
Voici le contenu de ces expositions !


Sur le site national, visitez l’exposition !


- Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image (Cliquer sur "retour" dans votre navigateur pour revenir à l’article) :

JPEG - 174.7 ko
Exposition à Amsterdam. C Savoye, 18/06/2007.
9 septembre 2007
JPEG - 184.7 ko
Initiation karmique. C Savoye, 18/06/2007.
9 septembre 2007
JPEG - 98.2 ko
Table vue d’ensemble. C Savoye, 18/06/2007.
9 septembre 2007