On cuisine en région académique Grand Est Concours au lycée Charles-Pointet de Thann

, par Serge Raynaud

Présentation

Philippe Viain est IEN-ET économie et gestion en charge de la filière hôtellerie-restauration dans l’académie de Strasbourg ; il relaie le travail réalisé autour d’un concours culinaire réalisé pendant la période de confinement pour créer du lien entre les jeunes et les motiver.

Une équipe d’enseignants du lycée des métiers Charles-Pointet de Thann mené par Jonathan Geng a proposé aux élèves de toutes les filières de l’établissement (HR, GA, Commerce, Industrie) pendant leurs vacances scolaires et le confinement un concours intitulé « Toque chef ».
Les volontaires devaient faire preuve de créativité, dans une vidéo d’une minute maximum sans se dévoiler !

Le concours

Cet établissement est abonné aux projets, aux concours et aux actions solidaires pour mobiliser leurs élèves et cela leur réussit très bien.

Sur proposition de Jonathan Geng [1], professeur en Organisation et Production Culinaire, un mini concours local, du fond de sa belle vallée, a remobilisé récemment les élèves.

Cinq lycéens ont été récompensés pour leur participation au concours « Toque chef ».
Noémie a terminé première ex æquo grâce au roulé à la framboise et à la participation de son papa, enveloppé dans le tapis du salon.

« Tout le monde aime bien manger ; le but était de s’amuser, de faire de la cuisine en s’amusant », indique la cheville ouvrière de ce projet.
« Mettre au défi les élèves sans les bousculer, sans changer leurs habitudes, nous y sommes habitués. Ce concours, c’est mettre les élèves au défi, les observer autant sur leurs capacités culinaires que sur le montage vidéo. »

La carte blanche octroyée pour le choix de la recette, a convaincu onze élèves de toutes les filières. « Elles pouvaient aussi bien être sucrées que salées, classiques ou innovantes. L’essentiel était de présenter chacune en une minute maximum. « Ça passe très, très vite, a constaté Jonathan Geng, lui-même auteur d’une vidéo sur la recette du lamala.

Quelques conseils pour s’améliorer : accélérer les plans, ralentir les plus importants, pointer les moments stratégiques, donner le bon rythme, séduire et convaincre. Le regard porté sur l’image est plus important que l’image en soi : « Quand vous devez battre les œufs et le sucre, pas besoin de montrer le geste, par exemple. »

L’autorisation d’image contournée : Dans la vidéo, on ne doit voir que les mains, les ingrédients et les étapes à suivre.

Les professeurs ont laissé dix jours aux élèves - le temps des vacances scolaires - pour proposer une vidéo « faite maison » avec les ingrédients qu’ils avaient sous la main.
« On ne voulait pas les mettre au défi de sortir faire les courses en cette période de confinement ! »
Le but de leur concours « Toque chef » n’était pas tant, comme dans les émissions de télévision, d’en mettre plein la vue avec une recette, mais de créer une vidéo courte, originale, avec de la mise en scène, des étapes précises, voire… de l’humour.

Un jury de six enseignants, Onze candidats, cinq classés, quelques déceptions… une belle aventure à voir et à revoir sur le site Facebook du lycée. Récompensés par le FSE du lycée et la mini entreprise « Evenement Ciel », les vidéos vous attendent (liens ci-dessous).

Bravo pour cette initiative qui mérite d’essaimer plus que l’actuel virus.

Vidéos des finalistes

Roulé chocolat à la framboise réalisé par Noémie Mazon, 1BPHC.

Ballottine de volaille farcie réalisée par Eva Soehnlen, TBPCOM30.

Feuilleté au saumon, poireaux et mozarella réalisée par Arthur Ambil, 2BPHC.

Tarte du soleil réalisée par Mikaël Reinhard, 2BPHC.

Sauté de veau, navet et cacao réalisé par Quentin Vaucher, 2BPHC.

Liens

- Site du lycée des métiers Charles-Pointet, à Thann
- Page dédiée au concours sur le site du lycée des métiers Charles-Pointet
- Page Facebook du concours
- Académie de Strasbourg

Notes

[1Voir sa vidéo du Lamala, spécialité alsacienne de Pâques :