18e Concours International du Jeune Professionnel du Café MALONGO Victoire d’Agathe Ravinale

, par Serge Raynaud

Communiqué de presse

Les mercredi 4 et jeudi 5 avril s’est tenue la 18e édition du Concours International du Jeune Professionnel du Café Malongo. C’est au lycée des métiers de l’hôtellerie et du Tourisme Paul-Augier de Nice (Voir le site du lycée) que se sont déroulées ces deux journées conviviales, festives et studieuses, dédiées à la jeunesse et à l’art du bon café.

Agathe Ravinale, du Lycée Technique et Hôtelier de Monte-Carlo, remporte ce concours devant Nathan Boutet (Lycée des métiers François-Rabelais de Hérouville-Saint-Clair) et Martial Ghys (Lycée du Parc de la Francophonie de La Rochelle).
Entre autres prix, la gagnante remporte un voyage dans un pays producteur de café.

Au cours de la phase finale, disputée en public dans le grand amphithéâtre du lycée Paul-Augier, les candidats ont dû présenter au jury une carte des cafés de leur composition, conseiller chaque juré sur le choix d’un cru et déjouer leurs objections. Ils étaient également jugés sur leur technique dans la préparation d’un expresso, d’un cappuccino et d’une boisson au café de leur invention.

Depuis sa première édition, le jury est placé sous le présidence d’honneur de M. Alain Ducasse.
Cette année ce jury était composé de :

  • M. Hervé Fleury, Directeur de l’Institut Paul Bocuse,
  • Mme Sylvie Soubes, Représentante du Journal de l’Hôtellerie-Restauration,
  • M. Jean-Pierre Rous, Président de Slow Food Monaco et ancien sommelier du Louis XV,
  • M. Jean-Michel Trohay, Intendant de la présidence de la République,
  • M. Olivier Antonioli, Directeur d’exploitation du restaurant Louis XV à Monaco,
  • Mme Kathleen Serdons, Championne de Belgique de barista,
  • Mme Claire Verneil, Masterchef.

Le maître barista Manuel Demets jugeait les aspects techniques de préparation des boissons.

Carinne Teyssandier a fait à Malongo l’honneur d’animer la manifestation, y insufflant toute sa gaieté et sa vivacité. Lors de la finale, Jean-Pierre Blanc, directeur général des cafés Malongo, l’a secondée pour commenter les prestations des candidats et expliquer au public leur gestuelle complexe.

Placé depuis sa première édition sous la présidence d’honneur d’Alain Ducasse, le concours du Jeune Professionnel du Café Malongo a eu le privilège d’avoir pour parrain de sa 18e édition le critique gastronomique, journaliste et animateur M. Jean-Luc Petitrenaud. Lors d’un poétique et facétieux discours de clôture des épreuves, M. Petitrenaud a salué l’engagement de Malongo pour le commerce équitable. Il a remercié le torréfacteur niçois d’avoir « créé ce petit conservatoire du café » et « su mettre des mots sur le café » afin qu’il ne demeure plus cet « enfant pauvre de la fin du repas ».

Cent soixante élèves de soixante-quinze établissements scolaires s’étaient inscrits aux phases régionales du concours et se sont mesurés dans onze centres d’examen. Les vingt deux candidats retenus pour la finale niçoise se sont affrontés au cours d’une épreuve écrite avec la présentation d’une carte des cafés de leur cru, d’une épreuve technique de réalisation d’expressos, cappuccinos et boissons au café, et d’une épreuve de dégustation.

Amatrice de café depuis l’âge de huit ans, la lauréate Agathe Ravinale déclare :
« je suis ravie de cette expérience, de ces deux magnifiques journées au cours desquelles j’ai pu faire tant de belles rencontres. Je remercie tous ceux qui m’ont aidée et en particulier mon coach Malongo, Dominique Antonetti  ».

Quelque peu déçu par sa seconde place, Nathan Boutet tempère :
« Je me suis avant tout présenté à ce concours pour prendre du plaisir et montrer mes capacités, et en ça, c’est une réussite ! ».

Quant à Martial Ghys, il souligne que « c’est un concours magnifique, où nous, candidats, sommes vraiment bien accueillis et considérés ».

Coach de la gagnante et professeur au lycée hôtelier de Monaco, Serge Serrier fait remarquer qu’« il existe un grand nombre de concours et les enseignants sont toujours fortement sollicités, mais le concours Malongo est l’un des plus prestigieux. Il se démarque de tous les autres car il propose aux candidats un véritable accompagnement. Même nous, professeurs, ne manquons jamais d’y apprendre une foule de choses. C’est la raison pour laquelle j’y viens depuis dix ans ! »

Comme chaque année, les élèves, enseignants et administrateurs de l’École Hôtelière et de Tourisme Paul-Augier de Nice, sous l’égide de leur proviseur M. Francis Kolb, se sont mis en quatre pour offrir à la manifestation un accueil parfait, une assistance technique parfaitement huilée, un remarquable dîner de gala et une disponibilité de tous les instants.

Rendez-vous incontournable des étudiants en hôtellerie et de leurs professeurs, le concours Malongo du Jeune Professionnel du Café n’a cessé d’évoluer depuis sa première édition. Le nombre de participants s’est multiplié et leur niveau a considérablement progressé. Moment fort de partage des connaissances et de transmission des savoir-faire, cet événement contribue à la débanalisation du café chère à Malongo.

MALONGO
Contact presse

Liens

Photographies

Crédit photo : © Realis, agence photo à Monaco.