Écolabel européen Service d’hébergement touristique

, par Serge Raynaud

Introduction

  • L’ écolabel européen est un signe de reconnaissance d’un produit de consommation respectueux de l’environnement. Il est la garantie l’efficacité du produit et de la réduction de son impact environnemental tout au long du cycle de vie y compris lors des traitements de recyclages ou destruction..
    En France, le ministère du Développement durable organise chaque année, en partenariat avec l’ADEME et AFNOR Certification, une campagne de promotion de l’écolabel.
    Remarque :
  • il existe en France un deuxième label : la marque NF Environnement, une certification nationale.

Ces deux écolabels couvrent ensemble une cinquantaine de catégories de produits. On peut en particulier les trouver aujourd’hui sur les détergents et les produits de nettoyage, le linge de maison et les textiles, les peintures et vernis, le mobilier, les sacs-poubelles, les papiers essuie-tout, les enveloppes et les cahiers… etc.

Écolabel européen

Le label écologique de l’UE est administré par le Comité de l’Union européenne pour le label écologique (CUELE) et reçoit l’aide de la Commission européenne, de tous les États membres de l’Union européenne et de l’Espace Économique Européen (EEE).
Le Comité de l’Union européenne pour le label écologique comprend des représentants de secteurs tels que les industries, les groupes de protection de l’environnement et les organismes de défense des consommateurs.

Dans le cadre des métiers liés aux activités de la filière, deux domaines sont labellisés à ce jour :

  • le « Service d’hébergement touristique »
  • le secteur « Services de camping »

Législation

Journal Officiel de l’Union Européenne - (JOUE)
Décision de la Commission du 14 avril 2003 établissant les critères écologiques pour l’attribution du label écologique communautaire aux services d’hébergement touristique.

PDF - 196.8 ko
Ecolabel européen « Services d’hébergement touristique ». JOUE - Texte C-2003-235-. S Raynaud. 20/06/2009.
20 juin 2009

Ce texte est le socle de définition des champs d’application de l’écolabel pour le domaine cité en référence. On remarque que tous les secteurs d’activités associés à la notion d’hébergement sont concernés, et tout particulièrement la restauration. Ces implications induisent une extension du comportement « éco-citoyen » aux services associés.
C’est ce qui est nommé en ingénierie hôtelière et de restauration « l’analyse globale », ou « analyse systémique ».
Chaque service est ainsi non seulement concerné, mais directement partie prenante de la détermination de l’obtention de l’écolabel européen.

Résidences de tourisme

L’écolabel européen « Service d’hébergement touristique » doit satisfaire de manière globale à cinq critères qui seront examinés dans tous les services :

  1. La consommation d’énergie est limitée ;
  2. La consommation d’eau est limitée ;
  3. La production de déchets est réduite ;
  4. L’utilisation des ressources renouvelables et des substances moins dangereuses pour l’environnement est favorisée ;
  5. La promotion de la communication et l’éducation à l’environnement.

Formation

Sous la direction de Claude Picard, IA-IPR de l’académie de Bordeaux, une formation en partenariat avec le groupe Accor a eu lieu au lycée de Talence le 19 mars 2009.
Jérôme Toulet, professeur de techniques culinaires au lycée professionnel de Bergerac et co-webmestre pour l’académie de Bordeaux a réalisé le compte-rendu ci-dessous

PDF - 173.1 ko
CR Formation académie Bordeaux - ACCOR. J Toulet. 21/06/2009.
21 juin 2009

Un cas d’école


« Le lycée Kyoto, fusion du lycée hôtelier de Poitiers et du lycée agricole du Grand Pont, ouvrira ses portes à la rentrée 2009, sur le site de Saint-Éloi (Communauté d’agglomération de Poitiers).

  • Le lycée Kyoto : une construction progressive
    Outre la construction des nouveaux bâtiments respectueux de l’environnement, le projet d’établissement est fondé sur des valeurs liées au développement durable, économique, social et environnemental.
    Des actions pédagogiques ciblées sont prévues, pour répondre à tous les publics qui seront accueillis, qu’ils soient en formation initiale, continue ou en apprentissage.
    Le lycée Kyoto, c’est aussi une rencontre entre deux équipes, deux ministères, celui de l’Agriculture et celui de l’Éducation nationale, accompagnés depuis un an dans leur démarche progressive par deux missions : la Meippe (pour l’Éducation nationale) et l’Enesad, Institut Eduter (pour le ministère de l’Agriculture).
  • Un protocole expérimental pour un lycée innovant
    L’équipe du lycée du Grand Pont, sur le site de Chasseneuil et celle du lycée hôtelier de Poitiers, travaillent ensemble depuis plus d’un an autour d’un projet commun allant de l’origine du produit à l’intelligence de la consommation.
    Le protocole de Kyoto, pour les équipes engagées, va donc s’inscrire avant tout dans un protocole expérimental. Le nouveau lycée sera ainsi un lycée innovant, un pôle d’excellence.
    Ce qui importe pour les deux équipes réunies c’est de ne pas perdre leur savoir-faire, de s’appuyer sur leurs expériences respectives, de développer de nouvelles synergies pour en faire un atout.
    Un défi à relever au quotidien qui suppose d’agir avec méthode, de façon concertée, en procédant par étapes : ainsi, des groupes de réflexion et de travail ont été constitués et un groupe de pilotage travaille actuellement sur la mise en cohérence des actions engagées et de celles à venir. »
    Source : site de l’académie de Poitiers

Lycée Kyoto


Le paragraphe précédent montre combien ce projet en cours d’achèvement en juin 2009 est innovant.
Pour mieux comprendre la globalité du projet et aussi « visiter » le premier lycée 100% énergies propres en Europe, il faut visiter le blog dédié au lycée Kyoto de Poitiers : cliquer ici

Quelques exemples

  1. Le restaurant Régis et Jacques Marcon
    Régis Marcon est un chef emblématique bien connu des usagers de ce site pour son attachement et son implication au service des jeunes et la contribution qu’il apporte à l’éducation nationale. Il a parrainé une promotion du Concours des Métiers de la Restauration en 2006 et a été membre du jury de nombreux concours organisés dans notre filière et participé à de nombreuses manifestations et forums.
    Son discours toujours empreint de respect pour les jeunes, pour celles et ceux qui l’entourent, pour la nature qu’il aime le prédestinait à être un des premiers restaurateurs détenteur de l’écolabel européen.
    Sur le site du restaurant accédez à la page dédiée à l’écolabel et découvrez les motivations et le cheminement qui ont conduit à l’obtention de ce label : cliquer ici
  2. L’hôtel La Pérouse à Nantes
    « L’Hôtel La Pérouse offre une vision étonnante : l’insertion réussie du contemporain dans un environnement classique et citadin. Écrin sobre et minéral, rythmé par des ouvertures rectangulaires, il suscite la curiosité. Tant mieux ! La découverte, c’est ma conception du voyage !
    J’entre. Une passerelle de bois m’invite dans un univers design. À la réception, je sais déjà que ce lieu a une âme… »
    Lire la suite : cliquer ici
  3. L’hôtel les Orangeries, Lussac-Les-Châteaux
    « Les Orangeries, c’est une histoire simple ; la passion d’un architecte
    pour la terre de son enfance, pour ses arbres, ses belles maisons de pierre, et la certitude que l’on peut réaliser ses rêves. »
    Lire la suite : cliquer ici
  4. Le Coq-Gadby, Hôtel 4 étoiles à Rennes
    C’est le premier hôtel quatre étoiles qui ait obtenu l’écolabel européen.
    « Quatre générations d’une même famille ont conduit LECOQ-GADBY vers le XXIe siècle. Aujourd’hui, LECOQ-GADBY s’engage et construit pour les générations futures. "LECOQ-GADBY Suites", son nouvel hôtel spa, est une construction en bois répondant à la démarche HQE de Haute qualité environnementale et de performance énergétique »
    Lire la suite : cliquer ici
  5. Découvrez d’autres témoignages
    Sur le site www.ecolabels.fr, d’autres établissements labellisés de la filière sont référencé : cliquer ici

Portail Afnor

Ce site de L’Association française de normalisation (Afnor) présente l’écolabel et les certifications NF Environnement. Dans l’espace enseignants, un kit pédagogique au format PDF est disponible au téléchargement.
L’Afnor est l’organisme certificateur des labels.

Animations flash

Sur le site www.simplementecolabel.fr vous pouvez télécharger des animations au format flash d’Adobe, des signatures de courriel, des fonds d’écran, ...
Cf. : exemple d’animation ci-dessous.

Document de synthèse écolabel. Source : www.simplementecolabel.com

Document de synthèse

Ce document de synthèse est proposé sur le site « simplementecolabel » en lien ci-dessus. Il est destiné à faire connaître l’essentiel des écolabels (Le label européen « Écolabel » et le label français « NF Environnement ».

Flash - 47.9 ko
Document de synthèse écolabel. Source : www.simplementecolabel.com
21 juin 2009

Liens

  • Le site Afnor Certification pour l’écolabel : cliquer ici
  • Le site de la semaine du développement durable : cliquer ici
  • Le portail hôtellerie-restauration du site académique de Bordeaux : cliquer ici
  • Le site de l’AFNOR « simplementecolabel.fr » : cliquer ici

Conclusion


Dans tous les domaines il faut des pionniers. C’est aussi le cas pour notre filière en matière de respect de l’environnement.
A l’heure où la prise de conscience collective s’affirme, tant en France qu’au sein des pays de la Communauté Économique Européenne (CEE), il est important d’intégrer dans nos enseignements ce que seront les impératifs d’ingénierie des futures entreprises, hôtels et résidences hôtelières, restaurants, campings, écoles et lycées, ...
Grâce à l’aide de ces pionniers d’aujourd’hui nous pouvons aider avec nos enseignements les élèves, les apprentis et les étudiants à intégrer les notions d’éco-citoyenneté dans leur approche des métiers qu’ils exerceront demain.

Serge Raynaud