Projet Chennai - Tamil Nadu - India 2017 Lycée Jacques-Cœur de Bourges - Université SRM de Chennai

, par Serge Raynaud

Présentation

Gilles Charles est professeur certifié en génie et production culinaire au lycée Jacques-Cœur de Bourges, académie d’Orléans-Tours.
Il nous propose, depuis 2013, d’accompagner ses élèves et étudiants au cours de leur périple en Inde dans le cadre d’un échange entre son lycée et l’université SRM de Chennai. Car ce projet est récurrent et vous pourrez retrouver des les liens en fin d’article les autres contributions de Gilles Charles.

Introduction

JPEG - 66.9 ko
7 décembre 2017

Dans la logique des projets initiés en 2013 et 2016, à savoir Tamil Nadu India 2013 et Food Inde 2016, le lycée Jacques-Cœur commence à bâtir un réseau de contacts avec l’Inde, notamment avec les provinces du Tamil Nadu, du Kérala et l’État de Pondicherry.

JPEG - 124.7 ko
Visite en 2016
7 décembre 2017

Le projet Tamil Nadu India 2013 avait eu comme objet la découverte de la culture indienne à travers sa gastronomie.
Le Projet Food Inde 2016 avait vu un véritable échange entre les étudiants de l’université de SRM de Chennai et ceux du lycée Jacques-Cœur de Bourges, mais également avec des populations pauvres de la région de Madurai par le biais de l’association DHAN Foundation.
Le thème était : « Food Inde 2016, le goût des Autres ».
L’objectif était d’échanger avec les étudiants et les populations sur les saveurs indiennes mais également leur faire découvrir des produits français. Utiliser le biais de la cuisine pour rencontrer les gens dans leur environnement.

Ces deux projets ont obtenu le soutien du Conseil Département mais également du Conseil Régional et la Communauté de Communes Bourges Plus.
À chaque fois, nous faisons le maximum pour communiquer sur les partenariats et les enjeux du projet en cours.
C’est avec joie que nous lançons à nouveau un troisième projet vers l’Inde pour décembre 2017 avec un groupe d’étudiants de 2e année BTS Hôtellerie-Restauration et deux accompagnateurs.
Ces projets du lycée Jacques Cœur ne peuvent être vus isolément. Il faut les resituer dans le contexte de l’Association qui a permis de les mettre en place, à savoir l’Association Namasté INDE, devenue ASIE Namasté INDE.
Cette association a permis et va permettre à bientôt plus de 200 jeunes (au total) de découvrir l’Inde, et maintenant la Chine et le Bangladesh.
Sur Bourges, c’est un véritable pôle tourné vers l’« Ailleurs », vers l’Asie qui existe.

Objectif du projet

Ce sont 12 étudiants de 2e année BTS Hôtellerie Restauration (7 filles et 5 garçons) et deux accompagnateurs (2 enseignants d’Hôtellerie) qui vont prendre part à ce projet.

L’objectif global de ce projet mais des projets de ce genre en général est de permettre à un jeune qui n’a jamais eu l’occasion de voyager de mener et vivre une expérience qui va le modifier en profondeur.
Il ne s’agit pas d’un voyage à Londres ou aux USA, pays assez proche culturellement de notre Europe et qui mettra assez peu le jeune en situation de questionnement.
L’Inde, de par les zones dans lesquelles nous allons, mais surtout par le pays en lui-même, ne met pas le jeunes dans une situation de consommateur. Au contraire, ce pays le forcera à se questionner sur sa propre situation et sur celle des indiens en général, surtout ceux des zones reculées.
Se questionner sur les pratiques culturelles, religieuses, spirituelles et sociétales. Mais également sur l’alimentation, sur la place de l’agriculture, sur l’évolution de la société en général.

Les valeurs de ces projets à destination de l’Inde

En déplaçant nos jeunes sur le territoire indien, ce sont nos valeurs que nous transportons.
Lors d’échanges, de travaux en commun, ce sont nos relations que nous exposons.
Ainsi, nous montrons la place des femmes dans une brigade de cuisine, de restaurant, au sein d’un groupe,…
Mais également la notion d’autorité notamment au sein d’une cuisine ou au sein des relations entre les jeunes et leurs enseignants. Ce sont des notions fondamentales et qui avec l’expérience interpellent les indiens. Mais inversement nous interrogent sur ce qui a changé dans notre société européenne.

Autonomie et prise d’initiative des étudiants

Ainsi, dans notre domaine, ces compétences d’autonomie et d’initiative sont fondamentales.
Elles vont permettre à nos étudiants, qui dans la majeure partie des cas, n’ont que très peu voyagé de mesurer leur capacité à se couper de leur quotidien, de leur famille mais aussi des réseaux sociaux,… Mais de se retrouver face à ses peurs et les affronter (peur de l’avion, du voyage, de la rencontre, de la différence,...).
Ce voyage façonne aussi les groupes car chacun se rend compte de sa fragilité et de l’obligation d’une certaine interdépendance.
De même, l’Inde et les projets longs sur 10-15 jours nécessitent une part de décentration des étudiants et parfois même de certains enseignants : c’est-à-dire, être capable de se couper de sa vision égocentrée pour prendre un point de vue plus objectif vis-à-vis d’autrui.

Contenu du projet Tamil Nadu India 2017

Notre projet se découpe en deux grandes parties :
- la première partie du séjour qui sera consacrée à la production et au service d’un repas
- la deuxième partie qui permettra de mener un projet solidaire

Un projet professionnel

La Région Centre nous a conviés à participer au 40e anniversaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie Indo-Française (IFCCI) de Chennai.
Cet anniversaire sera l’occasion pour nos étudiants de participer à la fabrication d’un repas servi pour 150 personnes durant lequel seront mis en valeur les produits de la Région CENTRE VAL DE LOIRE (comme les lentilles vertes du Berry, les produits de la société MONIN et les chocolats MERCIER).
Nos douze étudiants travailleront avec des étudiants indiens durant 2 à 3 jours à la production de pâtisseries locales (type sablé de Nançay, croquet,..) qui seront offertes aux invités.
L’objectif est également de pouvoir insérer dans ce petit ballotin cadeau des produits de la Région comme des bonbons de chocolat Mercier ou des mignonnettes de sirop Monin.
En cuisine, les étudiants accompagnés d’étudiants de l’Université SRM de Chennai, intégreront la brigade et assureront la production de recettes indiennes et françaises (proposées par les étudiants comme : les lentilles et œufs mollets panés frits, un filet de poisson aux écrevisses et sauce béarnaise, un filet de poulet farci et accompagné d’un coulis de champignons mais aussi les tartes Tatin et la recette phare de notre collaboration avec l’Inde : les bananes flambées aux épices : Mix entre la tradition gastronomique française et les produits indiens.
En restaurant, les étudiants animeront des « live stations » autour de cocktails et mocktails, de poste de découpage et de flambage.
La gastronomie française des années 50, avec son décorum, sa richesse et le service au plat représente pour les indiens l’excellence de la cuisine dans le monde.
Un projet de solidarité internationale :
En 2016, avec l’ONG DHAN Foundation, nos étudiants ont vécu une expérience vraiment intéressante : échanger avec les femmes d’un village isolé autour de la cuisine au feu de bois.

JPEG - 94.9 ko
Cuisiner au feu de bois dehors
7 décembre 2017
JPEG - 116 ko
Partager le repas sous le Banyan tree
7 décembre 2017

De jeunes étudiantes indiennes ont permis l’échange en assurant la traduction.
Ces échanges autour du foyer ont également permis de découvrir le quotidien, l’intérieur, l’aménagement de la maison des hôtes indiens.

JPEG - 119.6 ko
Accueil au sein des maisons indiennes
7 décembre 2017
JPEG - 122 ko
Les étudiant(e)s cuisinent au sein des maisons indiennes
7 décembre 2017

C’est un vrai regard d’anthropologue qui a été posé par les jeunes sur les manières de vivre.
Ce n’est plus du tourisme, c’est une manière de voyager qui prend l’Autre dans toute sa dimension.

JPEG - 98.8 ko
La cuisson au feu de bois
7 décembre 2017
JPEG - 109.3 ko
Moment de communion dans une maison indienne
7 décembre 2017

Cette année, c’est un contenu assez proche que nous allons prévoir mais aux alentours de Chennai [1] car le projet est plus compact en temps. Notamment à Mahabalipuram avec le village de Pon Vilaintha Kalathur et Pondicherry (Purana Singa Palayam).
Dans ces deux villages, L’ONG DHAN va nous permettre de rencontrer des femmes mais également des fermiers-agriculteurs.
Dans le village de Pon Vilaintha Kalathur (Mahabalipuram), les étudiants iront par groupes de deux cuisiner avec des femmes durant la matinée et découvrir l’intérieur de leur maison. Le midi, le repas sera partagé avec elles de manière à poursuivre les échanges. L’après-midi sera réservé à la découverte du village de manière plus contemplative et se terminera par la visite du temple hindou de Thirukazhukundram dédié au dieu Shiva.

JPEG - 141.4 ko
Projet de séjour Tamil Nadu India 2017
7 décembre 2017

Dans le village de Purana Singa Palayam, proche de Pondicherry, ce sera l’occasion de rencontrer et discuter avec des agriculteurs sur les méthodes traditionnelles d’agriculture et d’irrigation. Moment privilégié pour se poser la question de la durabilité face à la tradition/modernité.
L’objectif est également de comprendre la manière dont est cultivé le riz et de mesurer si les problèmes actuels de l’agriculture en France sont identiques en Inde.

En synthèse :
De la graine à l’assiette ; les jeunes vont pouvoir entrevoir le chemin du produit initial, la graine, jusqu’au produit fini, cuisiné, servi et consommé en Inde.
A chaque étape de comprendre les enjeux de chacun, l’impact de l’évolution, du progrès mais également envisager des solutions durables pour vivre ensemble sur la planète Terre.

Planning du séjour en Inde

- Voici le planning prévisionnel du séjour en Inde :

PNG - 742.4 ko
Planning du séjour
7 décembre 2017

Participants au projet

C’est un groupe classe de BTS Hôtellerie qui participera à ce projet.

JPEG - 288.3 ko
Le groupe avnat le départ
7 décembre 2017
NombreNomPrénomSexe
1 Bonnefoy Paul M
2 Bruyneel Benjamin M
3 Dallancon Léa F
4 Ducrocq Valentin M
5 Farou Mélinda F
6 Gaudrillet Nathan M
7 Lamelot Caroline F
8 Maufroy Léa F
9 Phrasavath Bélynda F
10 Roger Sonia F
11 Ségui Julie F
12 Vermande Quentin M
Enseignante Bodeux Claire F
Enseignant Charles Gilles M

Perspectives de nos projets

Depuis quatre ans, notre lycée a développé des liens vers l’Inde notamment avec L’Université SRM de Chennai qui possède une filière hôtelière et de restauration grâce à une « Hotel and Catering School ».

JPEG - 878.6 ko
Article concernant notre dernier échange
7 décembre 2017

Avec ces liens qui se mettent en place, mais en Inde le temps n’a pas la même valeur qu’ici, nous espérons pouvoir développer des relations pédagogiques avec cette école de manière à accueillir en France via le GRETA du Cher, des enseignants et des professionnels.
Nous manquons toutefois de moyens logistiques, organisationnels et humains pour développer l’accueil d’étudiants indiens sur des séjours de formation plus ou moins longs.

Conclusion

Nos étudiants sont conscients d’être les ambassadeurs de la France, à plusieurs titres :
- ils représenteront la Région Centre Val de Loire lors du repas annuel de l’IFCCI de Chennai mais également l’enseignement technologique hôtelier,
- ils représenteront la France lors des échanges et des rencontres avec les Indiens.

C’est une responsabilité qu’ils mesurent. Les valeurs que sont la gentillesse, la générosité et l’écoute mais également la notion de service font partie intégrante de leur formation en filière technologique Hôtellerie-Restauration. Ces valeurs leur permettront de mener cette mission avec succès et fierté.

  • Tâchons de mesurer les enjeux pour eux à plus long terme.
    Ils reviendront transformés de manière imperceptible au début. Mais avec le temps, les échanges et les restitutions, ils prendront la dimension de ce qu’ils ont vécu.
    En ce sens, progressivement, ils vont sentir leur vision de la vie se modifier, ils la prendront avec davantage de philosophie.
    Mais également, ce que le projet aura semé, à savoir la dimension citoyenne internationale, leur permettra de mieux s’impliquer et surtout de prendre part de manière plus active au débat publique.
    Mais au-delà de tout cela, c’est l’« adulte » qui revient changé. Avec sa perception de l’« autre » qui est forcément différente d’avant le départ. Il mesure la place de l’« autre », ses difficultés, ses forces et ses faiblesses.
    Et enfin, c’est la perception de sa situation personnelle qui évoluera, avec, peut être, davantage de recul.
    C’est une dimension de citoyen international qu’ils intégreront, dimension indispensable pour une humanité apaisée.

Liens

- Article du projet sur le site SRM University
- Site du lycée Jacques-Coeur de Bourges, académie d’Orléans-Tours

Notes

[1Chennai, également connue sous son ancien nom de Madras, est la capitale de l’État du Tamil Nadu dans l’Inde du Sud2. Chennai, par sa superficie, est la quatrième ville la plus grande d’Inde.
La ville de Madras compte plus de 6 millions d’habitants et constitue le centre commercial, culturel et économique majeur de l’Inde du Sud.
- Lire la suite sur Wikipédia, l’encyclopédie libre