La bière Une histoire de femmes

, par Serge Raynaud

Présentation

Cet ouvrage présente les recherches effectuées dans le cadre d’un mémoire [1] portant sur la bière et les femmes. Un lien entre la femme et la bière s’était tissé dès l’Antiquité, mais c’est au moment de la révolution industrielle, quand les brasseurs ont débuté le brassage de la bière industrielle, que ce lien s’est renforcé.

Le sujet traite de la place de la femme dans la publicité, les marques de fabrique des grandes brasseries Karcher, La Comète et La Semeuse, et les marques de bière comme La Divette, ou La Belle Siska. L’image de la femme sera aussi utilisée comme porteur de messages forts : la mère nourricière avec les bières hygiéniques, nourrissantes et dynamisantes, la figure patriotique qui fait de la bière une valeur sûre qui résiste au temps, ou encore l’image de la femme tentatrice, qui propose une boisson qui procure du plaisir. La dernière partie de l’ouvrage s’interrogera sur la femme, et les lieux de consommation et de distribution de la bière industrielle.

Les recherches couvrent cent ans d’histoire de France et de la bière (1880-1980), et s’appuient sur plus de 400 références (revues, livres objets d’archives…).

JPEG - 469.6 ko
La bière. Une histoire de femmes
J. Falce – 19 novembre 2015
JPEG - 409.1 ko
La bière. Une histoire de femmes
J. Falce – 19 novembre 2015

LA BIÈRE
Une histoire de femmes
ISBN : 978-2-343-05254-0 • 28,50 € • 296 pages
Collection Questions alimentaires et gastronomiques
L’Harmattan

L’auteur

José Falce est professeur de service et commercialisation au lycée Marguerite-Yourcenar de Beuvry, académie de Lille (Voir le site du lycée dans la carte des établissements de la filière de formation).
Il a décidé pendant un an de reprendre ses études, et de suivre les cours du master « Histoire et cultures de l’alimentation », à l’université François-Rabelais de Tours. C’est sa passion pour la bière (brasseur amateur, fourquet d’argent à deux reprises lors du concours 2007 et 2010, organisé par le Musée Français de la bière de Saint-Nicolas-de-Port), qui l’a naturellement poussé à faire ces recherches et à rencontrer des passionnés à travers tout le grand est de la France.

Liens

Notes

[1Ce mémoire a été validé dans le cadre d’un master 2 « Histoire et Culture de l’Alimentation » de l’Université de Tours réalisé dans le cadre du partenariat avec le Cerpep pour les parcours destinés aux enseignants.