Assises des métiers du service en salle Mission Marcon - 23 janvier 2012

, par Serge Raynaud

La réputation de la cuisine amène souvent un client à réserver. Mais la qualité de l’accueil et du service, l’engage souvent à revenir.

La salle fait vivre l’âme d’un restaurant, par sa discrétion, sa sobriété et son efficacité. Pourtant, la cuisine, profitant de l’écho et du support des médias, occupe depuis les années 70 le devant de la scène. Aujourd’hui, la télévision a encore donné une nouvelle dimension au travail des cuisiniers. Mais la salle semble ne semble pas éveiller autant l’attention.

Et si depuis 30 ans, les professions du restaurant ont bougé et le service en salle avec elles, prendre la mesure de ces évolutions, c’est faire en sorte que cette diversité, cette richesse, soit un atout et une motivation pour attirer les jeunes vers les métiers de la salle.

Nous, grands restaurants et petites auberges, bistrots ou étoilés, cafétérias ou brasseries, connaissons tous des problèmes de recrutement sur ces métiers. Pas en quantité, mais il faut l’avouer, avec souvent de vraies difficultés à recruter au niveau d’exigence, souhaité par nos clients.

Présentation, savoir-être, image de soi et de l’entreprise, langues… bref, autant de domaines recherchés dans les compétences mais variant en intensité suivant nos prestations.

Le pari pour demain, et vos contributions en témoignent, c’est d’agir pour que les services de la salle retrouvent la place naturelle qui doit être la leur, aux côtés des cuisiniers. A nous d’être convaincants.

Régis Marcon
Comité France Formation
et Alternance en Hôtellerie Restauration

  • Lire la suite :
    PDF - 1.6 Mo
    La salle en mouvement. Mission Marcon CFFAHR. Janvier 2012.
    28 avril 2012