6e Rencontres François Rabelais

, par Serge Raynaud

« Cuisine : santé ou plaisir, faut-il choisir ? »
Tours - 19 et 20 novembre 2010

sous la présidence de Michel Guérard

Cette année, comme depuis sa création, le public est venu en nombre goûter à la douceur Tourangelle.
Les tables rondes, les ateliers, les échanges et les débats ont mis en évidence la pertinence du thème abordé, sujet de préoccupation en phase avec l’actualité.

Manger bon, se faire plaisir, partager, goûter, savourer... Certes.
Mais ces menus ou grands plaisirs se conjuguent au pluriel avec le souci toujours plus présent à l’esprit des Français qu’il faut préserver sa santé et que la nourriture y contribue grandement.
Elle y contribue par raison, en évitant des excès aux conséquences reconnues, elle y contribue aussi en respectant une logique économique rationnelle, soucieuse des rythmes, des saisons et des budgets modestes, elle y contribue enfin par une prise de conscience, collective ou individuelle.

Il ne s’agit pas de mode ou d’injonction à se faire plaisir, encore moins de « prescription » -le régime est un repoussoir contraignant, jamais pérenne, subi à regret- .
Mais nous assistons et sommes aussi acteurs d’un changement sociétal ; à l’heure de l’enregistrement du « repas gastronomique des Français » au patrimoine immatériel de l’Humanité par l’UNESCO il n’est pas incongru de penser que les Français aient le souci de manger mieux et que cette quête soit devenu une priorité au point de guider vers une consommation plus raisonnée, plus respectueuse, plus adaptée à la vie -et à l’espérance de vie- des Français du XXIe siècle.

Serge Raynaud,
webmestre.

Liens :